Un peu d’eau…

Cette parole d’un prêtre m’accompagne vers l’office, ce matin : « Fraternellement unis dans dans un même chantier d’Église à naître… » Alors sur mon petit chantier à moi, silencieux et obscur, qui est de partout et de nulle part, j’ai retrouvé l’entrain des beaux jours. Je ne peux manier ni la pelle ni la pioche, et je ne sais pas faire de plan, mais je puis au moins apporter un peu d’eau et désaltérer ceux qui travaillent plus que moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *