Un peu d’eau…

Cette parole d’un prêtre m’accompagne vers l’Office, ce matin : « Fraternellement unis dans dans un même chantier d’Église à naître… » Alors sur mon petit chantier à moi, silencieux et obscur, qui est de partout et de nulle part, j’ai retrouvé l’entrain des beaux jours. Je ne peux manier ni la pelle ni la pioche, et je ne sais pas faire de plan, mais je puis au moins apporter un peu d’eau et désaltérer ceux qui travaillent plus que moi.

Bonne et heureuse année !

« Bonne et heureuse année à vous tous. Vœux de santé, de joie, de bonheur, de paix. »

Des mots qui apparaissent usés et comme vides à force d’être dits chaque année à la même époque ; à force d’être contredits par la vie et le monde comme ils vont. Mais il n’en est pas d’autres meilleurs pour dire ce que je désire pour vous et ce que j’attends aussi pour moi, dans l’espérance qui nous a été redite la nuit de Noël en cet enfant qui est venu déchirer l’opacité du monde. Ainsi, que chaque jour de l’année qui vient soit Noël pour chacune et chacun d’entre vous.