Bonne et heureuse année !

« Bonne et heureuse année à vous tous. Vœux de santé, de joie, de bonheur, de paix. »

Des mots qui apparaissent usés et comme vides à force d’être dits chaque année à la même époque ; à force d’être contredits par la vie et le monde comme ils vont. Mais il n’en est pas d’autres meilleurs pour dire ce que je désire pour vous et ce que j’attends aussi pour moi, dans l’espérance qui nous a été redite la nuit de Noël en cet enfant qui est venu déchirer l’opacité du monde. Ainsi, que chaque jour de l’année qui vient soit Noël pour chacune et chacun d’entre vous.

Ce que le naïf sait

Jamais on n’a été aussi incapable de faire aucune véritable révolution. Parce que jamais aucun monde n’a autant manqué de fraîcheur.

Charles Péguy

Péguy écrivait cela en 1905 à propos de la révolution sociale qu’il liait à la révolution morale et religieuse. Que dirait-il aujourd’hui où le manque de fraîcheur n’est plus seulement vécu, mais revendiqué ! Non contents d’être revenus de tout, nos contemporains se glorifient de leurs doutes. Ils sont fascinés par leur débâcle. Ils pratiquent une lucidité à sens unique, qui s’exerce sur les entraves et non sur les réussites, qui libère des engouements mais aussi des engagements. Ils sont lâches par conformité au néant. Ils hésitent à agir par crainte du ridicule.

Poursuivre la lecture de « Ce que le naïf sait »

Quand la guerre est là

Alexis Brézet : Quand la guerre est là, il faut la gagner — Après les attentats qui ont frappé la rédaction de Charlie Hebdo, le directeur des rédactions du Figaro appelle à l’union nationale et à une riposte sans faiblesse contre le terrorisme. A lire sur figaro.fr →