Glenfarclas 21

Glenfarclas 21 ans

Offerte récemment par mes Trolls domestiques, cette expression de la distillerie Glenfarclas se pare de profonds reflets, tantôt ambre, tantôt vieil or. Le nez est intense, riche en arômes de sherry, de fruits mûrs, de muscade et d’amande avec de légère notes d’agrumes. La bouche qui possède une attaque corsée, fumée, avec quelques notes de tourbe évolue lentement vers le fruité caractéristique de Glenfarclas. Encore un peu de fumée, un soupçon de chocolat et une touche boisée très élégante en finale. Décidément un de mes malts « fétiches ». Mérite largement un deuxième dram, j’y retourne donc…

Continuer la lecture de « Glenfarclas 21 »

Une version jazz du thème de la série « Game of Thrones »

Le pianiste Scott Bradlee et les membres de son groupe, Postmodern Jukebox, ont été récemment rejoints par le saxophoniste Dave Koz pour créer une version « smooth jazz » du thème d’ouverture de la série Game of Thrones. Un cover célébrant la première de la saison 4 de la production phare HBO.

Paroles de sagesse

Desiderata est un poème en anglais consacré à la recherche du bonheur dans la vie de tous les jours. Il a été rédigé par Max Ehrmann en 1927 et publié à titre posthume par sa femme en 1948 dans un recueil intitulé Desiderata of Happiness.

Au cours des années 1960, il fut largement diffusé sans être attribué à Ehrmann, avec parfois l’affirmation qu’il avait été trouvé dans l’Église de Saint-Paul de Baltimore, Maryland et écrit en 1692 (l’année de la fondation de l’église). Les héritiers d’Ehrmann ont cependant continué à le faire figurer parmi ses œuvres.

Continuer la lecture de « Paroles de sagesse »

La grâce chuchotée

Tout le jour nous avions médité sur les problèmes de la famille post-moderne. Le soir nous inclina à des réflexions plus ardues : Qu’est-ce qu’aimer ? Comment aimer ? Je me méfie depuis longtemps de ces prédications, irréelles à force de convoiter l’absolu : « Aimez autrui autant et plus que vous ! Servez-le ! Sacrifiez-vous pour lui ! ». Si l’adolescent est totalement soumis aux parents, si les parents subissent patiemment l’insulte des enfants, si la mère se meurtrit en d’aveugles dévouements, il n’y a pas d’amour dans ces familles, dont on puisse se féliciter. Il y a l’abus et il fait des victimes. Cette gratuité de nos offrandes, ce désintéressement suprême réclamé à nos actes est peut-être la plus haute inspiration du christianisme, mais ils ont prêté à de lourdes équivoques. Le pauvre, le subalterne, l’opprimé et tout faible ont été priés d’accepter les misères imposées par le fort comme des instruments d’amour et de salut.

Continuer la lecture de « La grâce chuchotée »

Être enfin un enfant

Rappelle-toi, cher Daniel, ce soir là nous évoquions un ami commun parti trop tôt, trop vite et comme un silence nostalgique semblait vouloir accompagner le crépuscule tu m’as demandé autant par provocation que par curiosité : « Et toi, le chrétien, s’il ne te restait plus qu’un jour à vivre que ferais-tu ? »

Continuer la lecture de « Être enfin un enfant »

Im Hashem Lo Yivneh Bayis

Hypnotique ! « Im Hashem Lo Yivneh Bayis » interprété par The Shira Choir sur une musique de Shlomo Yehuda Rechnitz.

Si le Seigneur ne bâtit la maison, les bâtisseurs travaillent en vain ; si le Seigneur ne garde la ville, c’est en vain que veillent les gardes. Non, il ne dort pas, ne sommeille pas, le gardien d’Israël.

Ps. 126(127), 1 & Ps. 120(121), 4

Tipperary Watershed Single Malt

Tipperary Watershed Single Malt

Située dans le cadre magnifique de la Golden Vale1 en Irlande, Tipperary Boutique a été fondée en mars 2016 par Jennifer Nickerson, Stuart Nickerson and Liam Ahearn. Les travaux de construction de la distillerie devraient commencer prochainement sur les terres de la ferme familiale de Ballindoney. En attendant, l’équipe parcourt l’Irlande à la recherche de fûts qu’elle sélectionne avec soin en vue de la commercialisation sous sa marque d’un whiskey dont le profil est proche de celui qu’elle espère produire.

Continuer la lecture de « Tipperary Watershed Single Malt »

A une jeunesse désabusée

Mon jeune ami, tu me dis que vide est la vie. Tu as abandonné ton Église et tu dédaignes les idées et les livres. Te voilà quêtant du côté de quelque Orient… Ceux qui s’activent autour de toi avec, ces effrontés, un air heureux, tu les regardes de haut ; t’estimant le plus détrompé des hommes, tu te poses en solitaire devant cette société de dupes et te voilà perdu d’amitié, et non seulement d’idées. Comment frayer avec des gens que leur aveuglement te rend méprisable ?

Continuer la lecture de « A une jeunesse désabusée »

« Celui qui est »

La petite fille demandait un jour au vieil homme : « Grand-père, qu’est-ce que l’éternité ? » Et lui, après avoir réfléchi, lui a répondu : « Imagines, mon enfant, que la terre entière soit un globe de bronze. Et que tous les mille ans un oiseau, en passant, l’effleure de son aile … Eh bien quand, par ses passages, la terre serait tout usée, l’éternité ne ferait que commencer ! »

Cette anecdote pourrait nous convenir à tous, tant nous sommes démunis pour penser l’infini. Les hommes vont comme des somnambules, le temps de leur fugitive existence, en oubliant qu’ils errent au bord des gouffres sans nom de l’espace et du temps, dans le silence opaque de l’empilement des siècles.

Continuer la lecture de « « Celui qui est » »